Transmissions Multiples: l’art à l’ère Afropolitaine

Le Centre d’Art Contemporain WIELS à Bruxelles, partenaire de la Biennale de Lubumbashi, accueille l’exposition Transmissions Multiples: l’art à l’ère Afropolitaine, organisée par la directrice artistique Sandrine Colard. Une partie de l’exposition se rendra à Lubumbashi pour être inclue à la Biennale.

L’exposition prend comme point de départ les artistes africains ayant participé au programme de résidences du WIELS entre 2015 et 2019. Aujourd’hui composantes à part entière du paysage artistique mondial, les résidences mettent les artistes en mouvement de par le monde, tout en les immergeant en un endroit donné pendant une période déterminée.

Les artistes, et plus particulièrement les artistes africains, sont devenus les habitants successifs de plusieurs lieux et villes : ils sont devenus des artistes « Afropolitains ». Principalement développé par le penseur Achille Mbembe, le concept fait référence aux cultures et esthétiques transnationales du 21e siècle s’identifiant comme africaines. À la fois à l’intérieur et hors du continent, les itinérances physiques et mentales de ces artistes ont développé chez eux des géographies radicalement plurielles.

Créées entre Kinshasa, Lubumbashi, Johannesburg et Bruxelles, les oeuvres des résidents sont ici présentées à côté d’autres pratiques artistiques tout aussi imprégnées de ces mouvements  globaux.

Avec Nelson Makengo, Jean Katambayi, Georges Senga, Sinzo Aanza, Simnikiwe Buhlungu, Emeka Ogboh, Pamela Phatsimo Sunstrum et Pélagie Gbaguidi.

www.wiels.org

© Emeka Ogboh, Spirit and Matter, 2017