Vincent Meessen

Vincent Meessen développe une pratique artistique à la fois discursive et collaborative. De l’image en mouvement aux dispositifs de présentation en passant par le design typographique, sa pratique visuelle est affaire de méthode tout autant que de forme. En revisitant des signes, des images et des faits occultés, il sonde les effets actuels de la matrice coloniale héritée de la modernité occidentale.

Vincent Meessen a représenté la Belgique à la 56e Biennale de Venise en 2015 avec l’exposition collective Personne et les autres. Il a exposé récemment en solo à la Leonard & Bina Ellen Art Gallery de l’Université de Concordia, Montréal (2019), au Centre Pompidou, Musée d’art Moderne, Paris (2018), au Printemps de Septembre à Toulouse (2018, 2016), au WIELS, Bruxelles (2016) et en duo à BOZAR, Bruxelles (2017), à la Kunshalle Basel (2015) et à KIOSK (2013).

Son travail a aussi récemment été présenté lors de la Biennale de Shangai (2018), à la Biennale de Taipei (2016) et dans de très nombreuses expositions de groupe. Ses films ont été projetés dans de nombreux festivals dont récemment au FID Marseille (2019), au Festival International du Film de Rotterdam (2019, 2016), à l’European Media Art Forum Art, Osnabruck (2019), à Videoex, Zurich (2019, 2018) et au festival Courtisane, Gand (2019).

Il a publié plusieurs ouvrages dont récemment L’autre Pays / The Other Country, Wiels (Bruxelles), Sternberg press (Berlin), Centre Pompidou (Paris).

Il est membre de Jubilee, une plateforme de recherche et de production artistiques. Il intervient régulièrement dans des séminaires, conférences et panels dont récemment à la HKW, Berlin (2019), au Centre Pompidou, Paris (2018), au MuCem, Marseille (2017), au MACBA, Barcelone(2017), à Tabakalera, San Sebastian (2016), à la Biennale Democrazia, Turin (2017) et dans des écoles d’art tant en Belgique qu’à l’étranger.